Candidat hôtesse de l’air et steward : parlons de vos échecs !

par | Juil 22, 2017 | Rebondir après un échec | 0 commentaires

Parlons des recrutements PNC où votre candidature n’aboutit pas…    tout de suite !

Aujourd’hui la grande majorité des hôtesses et stewards ont eu au moins un échec à une sélection d’embauche et l’exigence du marché de l’emploi PNC actuel impose aux candidats d’être patient et de persévérer avant d’obtenir un poste. Même les profils les plus expérimentés ont du fil à retordre, et pour cause, d’une compagnie à l’autre, les critères diffèrent et il n’est pas facile d’intégrer tout de suite la compagnie souhaitée.

« Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir » disait Jean Mermoz, la légendaire figure de l’Aéropostale, qui a connu de nombreux échecs avant d’effectuer la traversée de l’Atlantique Sud !

Et dans la vie, les probabilités d’échecs sont nombreuses :

– Échec sentimental

– Échec physique (maladie…)

– Échec aux examens

– Échec au permis de conduire

– Échec professionnel…

Ce qui compte, c’est de savoir surmonter les échecs et regagner en confiance pour que la prochaine étape soit un succès. Rebondir après un échec, c’est d’abord analyser les causes de ce revers :

– Pourquoi a-t-il eu lieu ?

– Aurais-je pu l’anticiper ?

– Qui aurait pu m’aider ?

C’est ensuite établir un plan d’action pour aller au-delà de son échec :

– Quelles compétences dois-je acquérir ?

– Quelle méthode dois-je utiliser ?

– Qu’est-ce que je dois changer ?

– Quelles sont mes qualités réelles ?

– Comment puis-je m’en servir ?

Malgré tous vos efforts vous ne comprenez pas pourquoi vous n’avez pas été retenu au recrutement ?

Premier conseil : relativiser !

 

Ne pas être retenu ne veut pas forcément dire que vous n’êtes pas fait pour être PNC. Le choix est parfois difficile à faire pour les recruteurs et le fait de ne pas être retenu ne fait pas de vous un mauvais candidat. Un autre candidat peut-être plus préparé, ou plus expérimenté dans les recrutements aura peut-être été sélectionné à votre place ce jour-là.

Contrairement à une tendance culturellement très répandue chez nous, il ne faut pas considérer l’échec comme un naufrage, mais à l’inverse, comme une opportunité de rebond !

Alors un, deux, trois, voire quatre échecs, peut-être même plus encore…

Peu importe, ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort et si vous savez relativiser, apprendre de vos expériences et entretenir votre motivation, vous finirez par intégrer une compagnie aérienne, là où d’autres ont baissé les bras ! Alors avant de sombrer, réfléchissez bien, vous n’êtes pas la seule personne à avoir échoué un recrutement et nombreux sont ceux qui, hélas, abandonnent. Ne tombez pas dans ce piège, car cette expérience vous permet de postuler à nouveau, mais avec une expérience du recrutement PNC en plus !

Sachez que chaque fois qu’une candidature libère le marché du travail PNC, celle-ci laisse place à ceux qui sont déterminés.

Quand on y réfléchit qu’est-ce qu’un échec ?

Un échec n’est pas vraiment un échec puisque dans tout échec il y a une occasion d’apprendre et de retenir un enseignement qui vous permettra d’affûter votre profil et d’optimiser votre candidature pour votre prochain recrutement.

« Il n’y a donc pas d’échec, il n’y a que des expériences ! »

 

Des expériences qui vous ont permis de participer à un recrutement où vous avez passé différentes épreuves de sélection. Des expériences où vous avez rencontré d’autres candidats qui, comme vous, étaient là pour intégrer cette compagnie pour laquelle vous avez postulé. Des expériences où vous avez observé les attitudes des uns et des autres et où vous avez même peut-être rencontré le recruteur. Des expériences qui vous ont prouvé que vous étiez, vous aussi, très près du but !

Alors soyez positif et réfléchissez autrement, il n’y a pas d’échec, il n’y a que des expériences qui vous rapprochent de votre but ultime…  DEVENIR PNC !

La véritable opportunité de l’échec c’est de pouvoir avoir un retour objectif de votre prestation, mais attention, nombreuses sont les compagnies aériennes qui ne vous donneront pas de feedback. Ceci est dû au grand nombre de candidats reçu, dans ce cas, ces dernières le spécifieront au début du recrutement. Quoi qu’il en soit, essayez toujours d’avoir un retour.

En attendant la prochaine sélection, profitez-en pour peaufiner votre candidature, améliorer votre anglais, travailler sur les tests psychotechniques ou sur les questions d’entretien individuel…

Ne pas apprendre de ses échecs, ça c’est un réel échec !

Nous pouvons évidemment comprendre ceux qui abandonnent et qui n’acceptent pas cet environnement concurrentiel dans lequel il est difficile d’intégrer une compagnie, mais le marché de l’emploi PNC actuel est ainsi fait et il faut s’y adapter. Croire que le recruteur va vous embaucher juste parce que vous pensez que vous le méritez est une grave erreur.

Et si malgré tous vos efforts vous souhaitez laisser tomber ce projet, ok…

Envisagez un nouveau projet professionnel…

Pour lequel il vous faudra vous battre à nouveau !

Quel que soit le domaine d’activité, il est toujours difficile d’obtenir un poste très convoité. Il n’existe aucun raccourci vers la réussite, seul le travail, la patience et la persévérance vous permettront d’aboutir, et ce qu’elle que soit votre projet ou votre âge.

Il est peut-être nécessaire que vous passiez un nombre plus important d’entretiens, cela vous permettra de vous améliorer, s’exercer fréquemment à passer des entretiens vous aidera à vous perfectionner en la matière.

Virgin Atlantic, British Airways, MonarchEmirates, Qatar Airways, Etihad, easyJet, Ryanair, Volotea, Air Arabia et plein d’autres compagnies aériennes recrutent régulièrement. N’hésitez pas, allez vous exercer et vous finirez par devenir hôtesse de l’air/steward !

Alors relancez la spirale de la réussite, rechargez vos batteries et ayez confiance en vous pour aborder de nouveau recrutement, c’est en vous préparant mentalement à un éventuel « échec temporaire » que vous pourrait vous relever plus rapidement. Cela vous permettra d’accepter plus facilement celui-ci, car prévu dans votre plan d’action, vous rebondirez plus vite en passant ainsi au prochain recrutement, fort d’une nouvelle expérience.

Apprendre de vos expériences est un élément clés de votre réussite, alors n’abandonnez pas et continuez votre projet avec le sourire et l’envie d’intégrer la compagnie que vous souhaitez, comme si c’était votre premier recrutement. Si une compagnie ne vous recrute pas, qu’importe, une autre est faite pour vous !

ALORS SOUVENEZ-VOUS… 

 « NEVER A FAILURE, ALWAYS A LESSON » 

« WINNERS NEVER QUIT, QUITTERS NEVER WIN »

DECOUVREZ NOTRE GUIDE

VOUS VOULEZ INTÉGRER UNE COMPAGNIE AÉRIENNE ET DEVENIR PNC ?

Kamel LAKHLIFI

Kamel LAKHLIFI

Formateur & Coach spécialisé dans le recrutement du PNC

Je m'appelle Kamel LAKHLIFI, je suis l'auteur du livre "Préparer et réussir le recrutement hôtesse de l’air/steward" et j’ai accompagné de nombreux candidats débutants, expérimentés ou en reconversion professionnelle à intégrer une compagnie aérienne en France et à l’international.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Articles en rapport

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.