9 raisons d’un échec au recrutement hôtesse de l’air et steward

par | Juil 22, 2017 | A la une, Rebondir après un échec | 0 commentaires

  1. Une méconnaissance de la compagnie aérienne

Pour vous préparer à l’entretien, vous devez au minimum vous renseigner sur la compagnie aérienne pour laquelle vous postulez, savoir ce qu’elle fait, qui sont ses clients, quelles sont ses destinations, la taille de sa flotte et le type d’avion, sa stratégie de développement actuelle, les partenariats ou l’adhésion à une alliance…

 

  1. Une apparence qui laisse à désirer

Une tenue vestimentaire classique et sobre est toujours de rigueur. Ne vous y laissez pas prendre, même dans certaines compagnies low cost où l’on s’habille de manière plus décontractée. Les entretiens d’embauche sont considérés comme des situations professionnelles pour lesquelles on doit donc opter pour une tenue soignée.

 

  1. Manque de préparation

Anticipez les questions techniques et personnelles que chaque recruteur sera certainement amené à vous poser. Plus spécifiquement, reliez vos expériences aux compétences et traits de caractère sur lesquels on peut vous interroger. Soyez prêt(e) à fournir des exemples précis attestant de vos points forts et de vos succès.

 

  1. Ponctualité

Soyez à l’heure. Si vous ne faites pas d’effort, vous n’avez aucune chance d’obtenir le poste. Les recruteurs n’embaucheront pas de candidats qui ne sont pas de bons ambassadeurs de leur compagnie. Si en chemin vous pensez arriver en retard ou devoir annuler l’entretien, appelez le recruteur dès que possible. Vous prouverez ainsi que vous savez faire preuve de courtoisie, mais aussi gérer votre emploi du temps en cas de crise. Si vous les prévenez dans un délai raisonnable, la plupart des compagnies aériennes seront enclines à vous donner une seconde chance.

 

  1. Trop ou trop peu d’enthousiasme

Bien que certaines entreprises affirment n’embaucher que les candidats qui répondent exactement au profil souhaité, les entretiens dépendent dans une large mesure du lien qui se crée entre le recruteur et le candidat. Si vous exprimez de l’enthousiasme pour votre travail, votre carrière et la nouvelle entreprise, vous aurez plus de chance d’être retenu(e).

Mais attention : dans votre discours, la forme compte autant que le fond. Vous devez percevoir la manière dont votre personnalité transparaît pendant l’entretien. N’oubliez pas que la première impression que vous ferez sera aussi la dernière.

Dans le même temps, un enthousiasme démesuré est également rédhibitoire. Un juste milieu est difficile à trouver, surtout pour les personnes au chômage depuis quelque temps, qui seraient prêtes à accepter n’importe quoi. Voilà qui peut paraître paradoxal, mais la volonté d’accepter tout ce qui se présente n’est généralement pas de bon augure pour trouver un poste.

 

  1. Négativisme

Ne critiquez jamais un employeur, une société ou un poste précédent. Formulez des phrases constructives. Chacun de nous a été confronté à un chef difficile dans sa carrière ; c’est d’ailleurs l’une des principales raisons pour lesquelles on souhaite changer de travail. Restez positif en toutes choses, à la fois dans vos commentaires et dans votre attitude ; un esprit négatif ne vous aidera jamais et éloignera de vous les opportunités de devenir PNC.

 

  1. Incapacité à écouter

Pendant l’entretien, demandez quelles sont les compétences, l’expérience et les caractéristiques requises pour être PNC dans leur compagnie. Vous pourrez ainsi montrer comment elles s’appliquent à vous-même. Si vous êtes trop concentré(e) à formuler vos idées pour écouter attentivement, vous allez manquer ces informations essentielles. Si vous n’écoutez pas ce que vous dit le recruteur, c’est comme si vous visiez une cible les yeux fermés.

 

  1. Manque de preuves

On retient toujours bien plus facilement les histoires que les chiffres ou les faits. Alors argumentez et présentez des preuves illustrant vos aptitudes et vos traits de caractère, ainsi que les expériences pertinentes et applicables au poste de PNC.

 

  1. Mentir ou embellir

N’imaginez même pas que vous pourriez mentir pendant un entretien. Cela se retournera contre vous à un moment ou à un autre. Le plus petit mensonge peut faire boule de neige et créer des situations très difficiles à gérer par la suite si mon mensonge est découvert.

Enjoliver la vérité est plus courant. Mais la ligne de démarcation entre embellissement et mensonge est très courte. Et tout recruteur expérimenté saura facilement vous démasquer quand vous en faites trop. Soyez fier de vos accomplissements, parlez-en, mais n’inventez rien.

PROCHAINES FORMATIONS

14 août 2017

S'INSCRIRE

DECOUVREZ NOTRE GUIDE

VOUS VOULEZ INTÉGRER UNE COMPAGNIE AÉRIENNE ET DEVENIR PNC ?

Kamel LAKHLIFI

Kamel LAKHLIFI

Formateur & Coach spécialisé dans le recrutement du PNC

Je m'appelle Kamel LAKHLIFI, je suis l'auteur du livre "Préparer et réussir le recrutement hôtesse de l’air/steward" et j’ai accompagné de nombreux candidats débutants, expérimentés ou en reconversion professionnelle à intégrer une compagnie aérienne en France et à l’international.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Articles en rapport

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.